Laissez-nous prendre la douce pluie du dharma





Laissez-nous prendre la douce pluie du dharma


Une autre année a sonné, avec les enseignements en plein essor parmi la population. Je ne peux pas m'empêcher de serrer les paumes de ma main pour exprimer ma gratitude d'être toujours en vie. Cette année aussi, laissons l’esprit fermement ancré dans le vœu d’Amida et vivons pour accomplir la mission des disciples de Shinran.

Les êtres des dix directions sont pauvres et affligés

«Je jure que dans d'innombrables kalpas, je deviendrai un grand bienfaiteur et sauverai tous les pauvres et les affligés. Sinon, je ne prendrai pas une illumination parfaite. "

C'est le vœu de Dharmakāra Bodhisattva, et nous, disciples de Shinran - qui sommes des disciples de Bouddha - devons aussi en faire notre vœu. Les «pauvres et les affligés» ne sont pas seulement ceux qui n'ont pas assez de nourriture ou de biens matériels.


«Tous les peuples ont du mal à gagner leur vie sans réaliser que leur vie diminue de jour en jour et de nuit. Ils semblent ignorer que leur vie s'éteindra comme une bougie au vent. Les Six Royaumes n'offrent aucun repos et n'ont pas de fin fixe. Les gens ne peuvent pas encore trouver la délivrance et être libérés de la mer de la souffrance. Comment peuvent-ils être insouciants et non découragés?

---- Maître Shan-tao


Même si on nous dit que nous avons la question cruciale de l'après-vie, cela ne nous choque pas. Nous sommes plus choqués si nous lâchons 100 dollars. Si nous sommes convoqués par le bureau des impôts ou la police, le sang nous coule au visage et nous ne pouvons ni manger ni dormir. Nous pensons désespérément à la façon d’échapper à la situation. Pourtant, en ce qui concerne la vie après la mort, nous ne ressentons aucun sentiment de panique ni d’urgence. Le Bouddha kyākyamuni a enseigné que nous «luttions pour des choses sans urgence». Pressé de gagner le nécessaire pour vivre, c’est la chose sur laquelle nous nous concentrons, qui ne nous laisse pas le temps de penser à la vie après la mort ou au sens de la vie. Fou de nos divers désirs, nous foulons aux pieds la loi de cause à effet, et nous entrons ainsi dans la souffrance. C'est le sort des êtres sensibles des dix directions. En effet, tous sont les «pauvres et affligés».

Nous sommes des disciples de Shinran, des disciples de Bouddha

"Gardons le vœu du Bouddha Amida (la lampe de la sagesse), qui élimine les ténèbres sans lumière. Laissez-nous vous transmettre le vœu du Bouddha Amida en répandant partout la douce pluie du Dharma et étancher la soif d'êtres égarés."

Comme cela est enseigné ici, la mission des disciples de Shinran, qui visent à être de vrais disciples de Bouddha, est de devenir de grands donateurs qui guident les pauvres et les affligés. Nous, disciples de Shinran, sommes des disciples de Bouddha. Alors, comment devrait être un disciple de Bouddha? Comment devrions-nous, bouddhistes, vivre nos vies? Demandons au Bouddha Sakyamuni.

Ce sont les choses que nous devons nous efforcer de suivre:

Un disciple de Bouddha doit s'efforcer de rester à l'écart du désir et de s'engager dans l'acte de donner.


Un disciple de Bouddha doit éviter de dire ou de faire de mauvaises choses, ne jamais négliger de maintenir la discipline.

Un disciple de Bouddha doit s'efforcer d'être patient et de maîtriser sa colère.

Un disciple de Bouddha doit s'efforcer de faire preuve de diligence. Ne sois pas paresseux; faire des efforts constants.

Un disciple de Bouddha doit réfléchir sur lui-même. Efforcez-vous de calmer votre esprit afin qu'il ne se disperse pas.

Un disciple de Bouddha doit s'efforcer de voir clairement la loi de cause à effet et de s'améliorer. Affûtez votre sagesse; éviter d'être ignorant.

Si vous ignorez la loi de cause à effet et blâmez les autres pour votre malheur, vous ne pouvez pas être considéré comme un disciple de Bouddha. Vous ne pouvez même pas diriger les autres.


Si nos activités sont inférieures à celles de fausses religions qui vont à l’encontre de la loi de cause à effet, c’est une honte. Nous devrons nous jeter par terre dans le remords devant les bouddhas et nous ne pouvons pas nous empêcher de nous repentir. Nous, disciples de Shinran, ne devons jamais négliger de vivre selon ces principes pour les disciples de Bouddha. Nous devons croire profondément en la loi de cause à effet et ne jamais reculer devant toute forme de critique ou d'attaque. Avec cette détermination, laissez-nous mener à bien notre mission.


Gassho


(Message du Nouvel An de Takamori-sensei en 1993)

#SixParamitas #impermanence #Pratique

1 view